La Cie manjushree s’est créée en 2001 autour des pas de danse de Manjushree Pradhan, danseuse et chorégraphe, afin de promouvoir le patrimoine culturel et artistique de l’Inde et du Népal au travers la danse, la musique et la Vidéo. Elle est l’expression d’une passion commune pour l’Asie et l’Orient, et vise à la rencontre des arts et des publics par des projets pédagogiques, des créations pluridisciplinaires de spectacles, des concerts et des festivals.
 
La Cie Manjushree puise son nom de la légende sur l’origine de Katmandu dont le héros, Manjusri est  le boddhisattva des arts et de l’éducation. Venu de Manchourie, ce grand conquérant de la Chine créée un système éducatif pour tous grâce aux pratiques de la danse, du conte et de la musique, permettant à tous de s’initier à la philosophie et d’atteindre un état d’éveil.
Trait d’union entre les cultures …
Depuis sa création, la Cie Manjushree distingue ses actions et ses spectacles par un savoir-faire à la fois traditionnel, actuel et populaire.
Présente sur la fête d’ouverture de Bombayzers de Lille (lille 3000), elle assume la formation en bollywood de plus de 200 danseurs pour la grande parade d’ouverture, et clôture les compétitions internationales de hockey au stade de Lambersart et d’athlétisme au stade de Villeneuve d’Ascq. Les déambulations des fanfares et danseuses bollywood ont joyeusement animées les rues des villes de Grenoble, Paris, Béthune, Chatelaillon et continuent leur parade colorée dans les galeries marchandes emportant un public radieux sur leur chemin.
Les spectacles de danses traditionnelles ont foulés les planches de festivals du monde tels que « les mondes croisés » (Murat), « les mondes pluriels » (Grande Synthe), et encore « le festival du Népal » (Paris) et aussi les théâtres de Monaco, Sedan, Lausanne, Delhi et Katmandou. « Khan’va », dirigé d’après les « nouvelles orientales de Marguerite Yourcenar » sera mené avec l’orchestre symphonique du conservatoire de Roubaix. Ce spectacle est une création valorisant le rapprochement gestuel et culturel union entre la danse et la musique classique et la danse et la musique indienne.
Continuant ses rencontres, la Cie Manjushree crée le festival : Himalayan Rock à l’aéronef,et met en scène, pour la première fois en France le célèbre guitariste Louis Bertignac avec le virtuose du sitar Bijaya Vaidya (album longtemps) et le groupe La caravane electro. Et produit son bal Indien, soit 3 spectacles de programmés en une soirée avec musiciens et danseurs de banghra, alliant electro et danses indiennes.
Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

clear formSubmit